De re metallica/Au Prevost de Paris

E Wikisource
Jump to navigation Jump to search
Au Prevost de Paris
1556
Fairytale left blue.png De re metallica Praefatio Fairytale right blue.png

Henry par la grace de Dieu roy de France.

Aux Preuost de Paris, Bailly de Roen, Seneschaulx de Lyon, Tholose, & Poictou. Et à tous noz autres iusticiers & officiers ou à leurs lieutenans salut. Receue auons l’hũble supplicacion de noz amys & feaulx Ieroſme Frobenne & Nicolas l’Eueſque marchãs, libraires, & bourgeoys de la uille de Basle, l’un des cantons de noz alliez confederez & bons cõperes les Souyſſes, contenant quilz auroyent recouuert pluſieurs liures non encores ueuz & entre autres un intitulé GEORGII AGRICOLAE opera omnia, Pour lequel liure recouurer & imprimer il leur à conuenu & conuiendra faire des grans fraiz & deſpens, & doubtent que les libraires & imprimeurs, ne facent ſi toſt que leſdicts expoſans aurõt publié ledict liure iceluy imprimer, qui ſeroit leur oſter tout moyen de ſe pouuoyr rembourſer de leurſdicts fraiz & miſes, & de receuoir le fruict quilz eſperent de leur labeur. A ceſte cauſe ilz nous ont humblement requis leur uouloir ſurce pouruoir de noſtre remede conuenable. PARQUOY nous ce conſideré, uoulant fauorablement traicter leſdicts expoſans en ceſt endroit, A iceulx auõs permis & octroye, permettons & octroyons par ces preſentes uoulons & nous plaiſt de noz grace ſpeciale, plaine puiſſance & auctorite Royal, qu’ilz puiſſent & leur loyſe imprimer, ou faire imprimer, & mettre en uente le liure deſuſdict sans ce que pendant & durant le temps & terme de ſix ans enſuyuans, à compter du iour & datte que ledict liure ſera acheué d’imprimer, ou faire imprimer, & mettre en uente le liure deſuſdict ſans ce que pendant & durant le temps & terme de ſix ans enſuyuans, à compter du iour & datte que ledict liure sera acheué d’imprimer, nul autre libraire ou imprimeur de nosdicts Royaume, pays, terres & ſeigneuries de nostre obeiſſance puiſſent imprimer, ou faire imprimer, ny en partie ny entier, ne mettre, ne exposer en uente ſans le congé & permißion deſdicts expoſans. Et ce ſur peine de cõfiſcation dudict liure, & d’amende arbitraire à nous à applicquer. SI VOUS MANDONS, & à chaſchun de uous, ſi cõme à luy appartiendra que de noz preſentes permißion, conceßion, & octroy, & de leffect & contenu en icelles. Vous faictes, permettez & ſouffrez leſdicts expoſans iouyr & uſer plainement & plaiſiblement ſans en ce le mettre ou donner, ne ſouffrir eſtre faict, mis, ou donné aucun empeſchement au contraire, lequel ſi faict, mis, ou donné leur eſtoyent faictes, mettre incontinent & ſans delay à plaine & entiere deliurance au premier eſtat & deu, Car tel eſt noſtre plaiſir, Nonobſtant quelzconques lettre à ce contraire. Donné à Paris le XVIII. iour de Feurier, l’An mil cinq cens cinquante troys, & de noſtre Regne le ſeptieſme.

Par le Roy en ſon conſeil
Robillart